La STREETARTERIE [Expo]

Quand un collectif d’artistes professionnels tout droit venu du Street Art s’empare des murs de notre salle d’exposition !

Du vibrant, du coloré, du graphique et plus encore ! “LA STREETARTERIE” collectif agenais connu pour ses styles croisés et complices dans l’art urbain, investira les lieux avec : YOERNEST, ULYSSE, CUBI et Nicolas MICHOT.
Un événement qui va faire du bien ! Fans, curieux, ce moment est pour vous et c’est à Sortie13 jusqu’au mois de décembre !

Cubi :
Issu des Arts appliqués, Cubi est un Artiste “touche à tout”, autant à l’aise sur papier, supports numériques que sur des murs. Nourri à la bande dessinée et l’illustration, il dessine, peint, graff, sur tout supports où la peinture accroche ! Son univers est peuplé de personnages et de monstres drolatiques, tantôt coloré, tantôt inquiétant frôlant un peu la schizophrénie, entre apparente absurdité, jeux de formes et narration.
Cubi aime le vin, les loutres et souffre d’une sévère addiction aux bretzels.

Yoernest :
Peintre en lettres évoluant dans la culture graffiti depuis les années 2000, il aime mêler la typographie classique aux lettrages graffiti et formes abstraites. Yo Ernest s’amuse à contourner les codes et règles du street art. Il met à profit son vécu et son expérience graphique en les communiquant par le biais d’atelier pédagogique et peintures murales haute en couleurs !

Nicolas Michot & Loîc Feltrin :
Face à l’hypernormativité et la brutalité de notre société incarnée par nos espaces urbains, Nicolas Michot propose de reconsidérer la notion de violence via des pratiques multiples, sculpturales et visuelles évoluant dans les interstices et la résistance radicaledont il propose ici un échantillon sorti de l’atelier. Questionnant les codes de la fabrication comme manière de reterritorialiser des pratiques industrielles et mécaniques, de détourner des éléments naturels et de mettre en place une réflexion sur la matérialité, les espaces, la temporalité mais aussi l’interprétation conceptuelle.
En parallèle un travail en duo avec le graphiste Loîc Feltrin est proposé comme une nouvelle approche de l’espace pictural et gestuel. Ils livrent ici des peintures épurées dont la charge sémantique populaire fait doublement appel à l’univers de la sérendipité aventureuse et a l’abstraction la plus cru. Ces tensions extrêmes font de ces travaux des éclats d’eurythmies, comme prises au piège la seconde avant de s’atomiser, figées par l’instant de l’œuvre, créant des situations aussi magnétiques que sémantiquement profondes.

Ulysse :
Artiste peintre qui s’initie aux différentes techniques de dessins et aux arts plastiques durant sa formation BTS design d’espace. Ulysse y découvrit en même temps la culture graffiti et expérimente divers médiums : de l’aérosol, au pinceau en passant par le rouleau. Il réalise un travail de peintures photoréalistes autour du sujet des voitures calcinés, relevant l’esthétique d’un objet désuet comme un regard sur une société obsolescente.