INCENDIE A SORTIE 13

JJ THAMES

JJ Thames incendie Sortie 13

Textes et photos Philippe Desmond.

Sortie 13, Pessac (33) jeudi 11 octobre 2018.

Parlons de blues et de soul aujourd’hui. Jennifer Jenesis Thames, retenez bien ce nom, avec ce foutu « th » qui pose tant de problèmes à nos langues francophones, JJ pour tous les intimes que forme son public. Elle était hier soir à Sortie 13 dans la salle caisson noire, de jauge idéale pour ce type de concert. La voir de près, lire sur son visage, la voir bouger sans filtre de distance ou d’écran.

Présentée comme la nouvelle diva du Mississippi, elle est pourtant originaire de Detroit, Motor City, la ville de la Motown dont elle a dû attraper quelques gènes. Départ ensuite avec un père pasteur – le gospel est là aussi – vers Jackson Mississippi où il y a près de 20 ans elle fait ses premières armes dans le blues et la soul. Elle part ensuite tenter sa chance à New-York comme choriste, notamment de Fishbone, mais l’affaire finit par mal tourner, problèmes personnels, de santé elle se retrouve à la rue avant de repartir vers le Sud et relancer sa carrière. Premier album en 2014 puis un autre en 2016 « Raw Sugar » qu’elle va jouer en partie ce soir avec d’autres titres comme « Boom Boom » ou un « Summertime » tordu dans tous les sens.

DSC09587

Opulente chanteuse c’est le moins qu’on puisse dire lors de son arrivée sur scène et de suite une présence absolument phénoménale. Un faux air de Serena et un t-shirt Hendrix, c’est bon signe.

DSC09705

La voix bien sûr, comment ne pas penser à Tina, l’expressivité du visage, des mains, des bras, du corps, presque une théâtralité. Elle ne chante pas, elle raconte des histoires en chantant, enchantant ! Les amours déçues, les séparations, les prières pour le retour de l’être aimé mais toujours une pointe de second degré, de l’humour, elle joue.

Des duels homériques avec son guitariste Yann Cuyeu, oui un guitar hero français, redoutable blues-soul-rocker man.

DSC09704.JPG

Parlons du groupe justement, formé par le batteur Fabrice Bessouat (Mallted Milk , Nico Wayne Toussaint…) avec Cédric Legoff (Malted Milk, Flying Saucers…) aux claviers et Kris Jefferson à la basse ; oui des Français, même si le dernier qui vit près de Pau est américain.

On sait jouer le blues et la soul chez nous croyez moi, ils ont été époustouflants. Des solos de guitares à tomber ; une alternance de sons de piano, d’orgue bien épaisse, de Rhodes ; une ligne de basse imparable et un drumming impeccable, avec une visible joie de jouer. Avec cet équipage JJ Thames peut y aller à fond, elle ne va pas s’en priver ! Comment arrive t-elle à passer de la frénésie à la douceur, l’émotion avec tant de rapidité ? Elle vit la chose, elle se livre totalement, nous parle en chantant nous désigne du doigt « Marry me ! Marry me ! », nous sollicite, elle est là avec nous pas devant nous.

DSC09609

Personnellement je n’avais jamais rien entendu ni vu de pareil dans ce registre blues soul. Je ne suis pas le seul, le public finit KO debout mais avec le sourire en redemandant même, mais JJ a tout donné, le dernier titre a été monumental d’énergie, de finesse, de changement de tons. Elle a chanté, parlé, crié sa peine à son amant qui la délaisse « I’d Rather Go Blind », je ne veux pas voir ça lui dit-elle quand il la quitte pour une autre. Et derrière ça envoie mais ça envoie, j’ai des frissons partout ! Bravo à l’ingé son, c’était nickel. Allez un regret quand même, j’aurais aimé des cuivres mais à bien y réfléchir s’ils avaient été là je serais en ce moment satellisé dans le cosmos, alors ça va comme ça.

DSC09651

Pas de rappel, pourtant demandé, mais on lui pardonne, on comprend après un tel engagement physique animal durant près de deux heures. Mais la fille a de la ressource car on la retrouve (presque) toute fraîche, douce et tranquille, très abordable à vendre et dédicacer son album deux minutes après dans le bar !

DSC09717

On en redemande ! Mais mon petit doigt me dit qu’on la reverra bientôt par chez nous. Ils étaient même deux sur le coup mais ce sera finalement du côté de Léognan à Jazz & Blues en juin grâce à Jacques Merle. Ne ratez pas ça !

Site Web JJ Thames : https://www.iamjjthames.com/

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus