FESTEN DYNAMITE STANLEY KUBRICK

FESTEN DYNAMITE STANLEY KUBRICK

11 mai 2019 | Chroniques de concerts |     

Festen dynamite Stanley Kubrick

Par Philippe Desmond.

Sortie 13, Pessac vendredi 10 mai 2019.

Le programme de Sortie 13 en ce vendredi soir annonce le groupe Festen pour un concert tiré de leur album « Inside Stanley Kubrick », deux références cinématographiques qui m’obligent à venir. Je n’avais pas 17 ans quand j’ai découvert au petit cinéma de Créon l’OVNI « Orange mécanique » ; ainsi on avait le droit de faire ça ?! Un film qui marque pour toute une vie, son histoire tordue, ses images, sa BO. Mon premier contact avec Kubrick, les films précédents je les verrai après et plus tard Nicole Kidman ne me laissera pas indifférent… Presque 30 ans après un autre film me marquera : « Festen ». J’ai encore dans l’oreille le tintement du couteau sur le cristal du verre annonçant le discours du fils à son père. Un choc.

LJ51-Festen-InsideStanleyKubrick.jpg

Ces deux univers cinématographiques les musiciens présents ce soir les ont donc réunis. Pourquoi ce nom de groupe, fête de famille. Damien Fleau le saxophoniste m’explique qu’il l’a créé avec son frère Maxime Fleau, batteur, et que le nom choisi l’est un peu par provocation. Enfance heureuse, famille sans problème « alors pourquoi ne pas rajouter un côté dark ». Quant à Kubrick, c’est pour le goût de ses films, de son univers et de ses choix de musiques.

DSC05683.JPG

Jean Kapsa , le pianiste, cinéphile lui aussi, ne ferme pas la porte à d’autres projets inspirés du cinéma. Le groupe n’est pas tout à fait complet, le bassiste Oliver Degabriele étant remplacé ce soir par le bordelais Jean Rollet que les autres connaissent depuis le CMDL, la Lockwood comme on dit, il y a dix ans. Ils ne l’auraient pas précisé qu’on ne l’aurait pas deviné tant son intégration dans le groupe est fusionnelle.

DSC05691.JPG

Le crédit des compositions affiche l’expression « inspiré par » comme pour « Fidelio » (Eyes Wide Shut) qui ouvre le concert avec déjà une vigueur redoutable, ou « Overlook Hotel » (The Shining), « Lolita », « Spartacus », « Fear and Desire », « O.P.E » (Dr Folamour). Les autres titres citent les compositeurs originaux, Richard Strauss pour « Also Sprach Zarathustra » (2001 l’Odyssée de l’Espace), Handel avec « Sarabande » (Barry Lindon), Jimmie Dodd pour « Mickey Mouse March » (Full Metal Jacket) et Purcell pour l’inoubliable « Music for the Funeral of Queen Mary » d’Orange Mécanique. Un cocktail qui va s’avérer détonnant.

DSC05748

Pendant le concert les images reviennent, cet univers très souvent brutal de Kubrick, cette frénésie – souvenez vous de Shining – si bien traduite musicalement. Une rythmique folle d’un bout à l’autre avec une batterie martelant, martiale souvent, et un basse vrombissante servie par un bassiste monumental et exubérant, une rareté ! Au saxophone ténor Damien Fleau, prononcer flow, comme celui qui sort de son instrument, de la lave en fusion frénétique.

DSC05706
DSC05716

Le piano, complètement « à poil » en mode bastringue, installe souvent la mélodie avant que la tension des trois autres ne monte mais il participe aussi aux explosions.

DSC05694.JPG

On est dans le rock jazz, je penserai plusieurs fois à King Crimson sans la guitare de Robert Fripp mais avec les cris et les fulgurances du sax de Mel Collins. Ca reste du jazz , les impros sont permanentes, du hard jazz qui malgré les secousses brutales vous embarque sans hésitation. Citons la version suggérée de « Also Sprach… » la solennité speedée de « Sarabande » ou l’intermède salvateur au piano de « Lolita ». Le reste ? Du feu, quel pied !

DSC05746
DSC05753

Quelle belle réussite que cet hommage au génial Stanley Kubrick et ce sont des musiciens français qui l’ont fait, puissent t-ils le faire rayonner sur la planète tel un World Odyssey. On le souhaite aussi pour nos amis du label Laborie Jazz.

DSC05756.JPG
https://www.festenmusic.com/
https://www.laboriejazz.fr/artistes/festen

Double chance ce soir d’être là ce soir avec l’exposition (dernier jour malheureusement pour vous) des toiles abstraites et lumineuses de Krystel Schmidt dont le nom dira quelque chose aux amateurs de jazz et de saxophone…

https://www.kazoart.com/artiste-contemporain/1201-krystel-schmidt