C A R I L L O N

  • Du au

À propos

Depuis plusieurs années le succès des groupes Bordelais n’est plus à prouver, certains ont même su s’imposer sur la scène internationale. Les groupes comme, Stricnine, Noir Désir, les Magnetix, Kap Bambino et d’autres ont permis aux jeunes générations de créatifs et de musiciens de conserver l’espoir qu’ils puissent un jour, aux aussi, légitimement atteindre un public plus large, un public néophyte des mythiques caves voûtées de pierres calcaires que nous connaissons tous !

Bien que récemment l’histoire des industries musicales et plus largement celle des industries du divertissement aient connu une restructuration numérique totale, il reste cependant évident que la diffusion des performances scéniques de ces artistes de plus en plus indépendants sous forme de séquences vidéo, de clips et de photos via certaines plates-formes ou réseaux sociaux bien identifiés sont devenues des moyens incontournables de s’octroyer une notoriété, une crédibilité et une identité forte, faute d’espaces d’expression pour les accueillir notamment en province.

Partant de ce constat et observant la notoriété récente, bien que déjà clairement établie, de groupes issus du cru comme Bengale, Perez, ou encore Enzyme et d’autres invités à l’occasion du festival Pessacais « En bonne voix » comme Radio Elvis, le tout récent lieu d’art Sortie 13, et la galerie phare 5UN7 (Sunset) se sont associés afin de proposer à un collectif d’une dizaine d’artistes créé pour l’occasion, une expérience quelque peu insolite.

La pluridisciplinarité ou porosité des pratiques est l’apanage de ces vingt dernières années en ce qui concerne le monde de l’art. Pour la musique, comme nous l’avons entrevu précédemment, l’abandon des circuits de distribution classique et des maisons de disques au marketing calibré, oblige les musiciens à s’investir plus personnellement, d’un point de vue plastique et identitaire. Nous avons donc tenté de recréer de manière empirique cette forme de fécondation croisée des pratiques au sein des anciens locaux du journal « Carillon33 » transformés pour entamer leur seconde vie dédiée aux arts visuels et aux cultures musicales émergentes. Les artistes choisis par Alain Igorra (Directeur // Sortie 13) et moi-même (directeur artistique // 5UN7) ont essayé d’adopter les modalités de fonctionnement quelque peu exigeantes de ce projet. Il en résulte une expérience unique, un déplacement, une forme transitive d’exploration des mondes de l’art, de la musique, de la performance et de la scénographie. Oscillant entre tentative d’art total et transversalité des médiums, entre mouvement profane et distanciation sacrée, les travaux de Camille Beauplan, Elsa Lefebvre, Max Boufathal, Louis Granet, Louis Pierre Lacouture, Nicolas Hosteing, Julien Perez, Sébastien Thebault, Cyril Debon et le groupe Bengale se rejoignent et vibrent en synergie dans ce lieu réhabilité à l’initiative du fonds de dotation, FONDACO, dont la générosité n’a d’égale que son ambition didactique.

Marc Henri Garcia, 5UN7, BORDEAUX le 17/05/2016.

ZOOM ARTISTES

Prochainement
  • Le
CARTE BLANCHE À LA CASSETTE AVEC : TOTO & LES SAUVAGES COLORÉS = MOONSHINE FISH = EXPO SOLIDAIRE AVEC MARIE CORBAL Voir l'événement
Entrée libre et gratuite

Média