Laurent Valera

A PROPOS

Plasticien.

Trous noirs

Récupérer des encombrants et des rejets sauvages afin de donner naissance à de mystérieuses sculptures, formes noires de plastique brillant, hautes et volumineuses. En s’approchant elles laissent deviner la nature des éléments qu’elles abritent : objets du quotidien, déchets de construction… Egalement, par l’effet miroir du drapé de plastique elles jouent avec l’environnement distordant une réalité très rectiligne. Finalement elles semblent en mouvement, telles de grands volumes de bitume fondant au soleil, s’écrasant sous leur propre poids d’objets, de rejets, d’encombrants de notre vie. Trous noirs d’une humanité hors-sol.

Sculptures intrigantes et fascinantes qui interrogent sur notre rapport au quotidien, à notre espace de vie, aux objets, à leur consommation et leur rejet. Cycle d’apparition et d’effacement où le vide n’a plus de place.

Laurent Valera est un artiste plasticien bordelais.

Après une carrière en Génie Civil, il intègre en 1998 l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux en auditeur libre pendant 4 ans. Là il s’initie à un travail artistique et à un processus créatif, avec comme ligne conductrice le vivant et ses énergies.

Sa pratique artistique se rapproche de l’art conceptuel avec des influences de l’Arte Povera.

En 2011 il rencontre le mécène  M. Bernard Magrez qui est sur le point d’ouvrir une ambitieuse fondation culturelle qu’inaugure Laurent Valera en tant qu’artiste résident  pendant un an. Cette étape marque une avancée décisive dans sa démarche,  son engagement écologique et politique, appuyée par des rencontres passionnantes d’artistes : Yan Pei-Ming, Xu Min (Chen Zhen), Jean-Michel Othoniel… Il acquière une reconnaissance de son travail sur le plan national.

MEDIAS

LIENS UTILES

Site internet >>

Facebook >>