Christophe Maroye

Le guitariste bordelais Christophe Maroye compose et enregistre en 2016 son nouveau projet de musique instrumentale « No Turning Back ». C’est un album où la guitare est reine : acoustique, électrique, avec ou sans effet. Ce disque aux climats variés, flirte avec la pop, le rock, le blues, le jazz et tranche avec la production habituelle. On se laisse porter par les mélodies aériennes qui nous enveloppent et nous font voyager dans les différents univers musicaux de Christophe Maroye. « No turning back » est à la fois une invitation au voyage et une histoire racontée tout au long des dix morceaux de l’album qui nous transportent dans un véritable univers cinématographique.

Christophe est un musicien au son puissant, toujours mélodieux, aux chorus ressentis comme en témoignent le titre éponyme « No Turning Back », le climax de l’envoutant « Skyline », la valse aux teintes finales rock « Testimony » ou encore le sept temps « Janvier ». Les paysages défilent et on se surprend à rêver un Far-West imaginaire au son de « Nola Dreaming » et du laid-back « Lucille’s Road » ou un New York électrique aux couleurs urbaines de « Nightly ». On trouve des ambiances différentes allant du groove puissant de « Disco Disco » aux planants « Where We End » et « #MK », hommage à Mark Knopfler.

Christophe a composé, arrangé, et produit l’album. Il s’est entouré de musiciens talentueux qu’il connait bien, Didier Ottaviani à la batterie et Hervé Saint Guirons à l’orgue et aux pianos, pour développer l’espace sonore et l’esthétisme des mélodies.

Né en 1976, Christophe Maroye débute en autodidacte la guitare à 17 ans, prenant pour inspiration Mark Knopfler, David Gilmour et Eric Clapton. Il compose et goûte rapidement au plaisir du live en se produisant sur différentes scènes bordelaises.

Il s’intéresse aux musiques improvisées et intègre l’école Jazz-Studio d’Anvers (Belgique) en 1996, puis la Music Academy International de Nancy en 1998. Il travaille comme musicien de studio et joue dans plusieurs formations lui permettant de tourner au travers l’Europe (France, Belgique, Hollande, Allemagne). En 2004, Christophe est lauréat de deux prix au Concours International « Gibson Guitar Competition » du Montreux Jazz Festival. C’est à cette occasion qu’il a pu jouer aux côtés de BB King, Dr John et Cornell Dupree.

Doté d’une culture musicale éclectique, on retrouve Christophe Maroye au sein de divers projets musicaux dans des styles variés et avec des artistes de tout univers. Il est guitariste des comédies musicales « 1789, Les Amants de la Bastille » (2013) et « La Légende du Roi Arthur » (2015), il accompagne Dee Dee Bridgewater (ONBA – 2014) et Marcus Roberts Trio (ONBA – 2015) et joue notamment avec Linley Marthe, Eric Séva, Michael Manring, Lionel Suarez, Roger Biwandu, Benoît Vanderstraeten, Pierre-Jean Gaucher, Yannick Robert.

Christophe Maroye est également passionné d’images et de cinéma. Il est photographe et réalisateur indépendant. Cette passion est récompensée en 2010 par le Prix Ilford et il expose au Salon de la photo à Paris. Il travaille en parallèle comme photographe de plateau sur les tournages de séries TV (TF1, France 2) entre 2011 et 2015.