Bengale

A PROPOS

En 2013 Bengale fait son arrivée au sein de la nouvelle scène française, avec la sortie de leur premier EP composé du titre éponyme « Dernier Tramway », de la ballade électronique « Playground » avec la chanteuse du groupe Granville, ainsi que d’un remix de Superpoze. Le vinyle est épuisé dès sa sortie lors du Disquaire Day et la qualité des titres amènera rapidement des diffusions et de beaux articles sur Nova, France Inter, Mouv’, France 4, les Inrockuptibles, Tsugi ou Libération… Fort de ce succès, le groupe sillonne pendant 2 ans les routes des festivals (Garorock, Francofolies) et des salles de concert en France et à l’étranger (Rock School Barbey à Bordeaux, Le Cargo à Caen, La Maroquinerie à Paris, La coopérative de Mai à Clermont-Ferrand, Le Marché Gare à Lyon, Le Rocher Palmer à Cenon mais aussi Québec et Montréal). Ils se produisent également lors des premières parties de Christine and the Queens, La Femme et Brigitte.

Ce duo de compositeurs/producteurs bordelais a de la pop une vision pure, un brin chill, parfois teintée de rap et d'électronique, capable de petits tours classiques comme d’étonnantes virées discoïdes. C’est cette imagination débordante qui leur permet en 2 ans de composer une quinzaine de remix/reworks, notamment pour Lana Del Rey, Disiz, Oxmo Puccino ou Sébastien Tellier, ainsi que deux reprises : les titres « Loser » de Beck et « Je danse le Mia » du groupe IAM.

2016 sera l’année de sortie de leur premier album, opus aux multiples facettes et influences musicales, avec des thématiques diverses, marquées par leur époque, leur engagement et leur sensibilité en faveur de l’environnement et de l’interdépendance du vivant (Colibris – Sea Shepherd – Surfrider Foundation), ou le respect des genres.

NOUVEL EP

Electric city

Sur Deezer >>

Sur Itunes >>

MEDIAS

INTERVIEW

Quels sont les artistes contemporains qui vous inspire ou vous ont inspiré ? Pourquoi ?

Impossible de tous les nommer. Pourquoi ? car la liste serait interminable, entre les plasticiens, les écrivains, les réalisateurs, les peintres, les auteurs, les musiciens…

Comment avez-vous envisagé votre travail au sein de Sortie 13 ?

Nous avons voulu travailler en collaboration avec Elsa Lefebvre, à vrai dire ce sera elle la cheftaine d’orchestre et nous les exécutants

Etre un artiste de nos jours c’est…

Manger du riz tous les jours, supporter la connerie, l’inconfort, résister, s’émerveiller de toute chose. Face à tout ça, l’épanouissement personnel et le bonheur que cela procure vaut largement la peine !

LIENS UTILES

Facebook >>